Lancer un site internet est un projet important pour une entreprise, de par le coût que cela peut représenter, mais également le temps d’investissement que cela risque d’engendrer.

Bien que chaque site internet est unique, il est commun de retrouver une logique à chacun d’entre eux : les pages qui présenteront votre entreprise, vos produits et votre savoir-faire.

Pour vous aider à préparer votre futur projet, nous allons passer en revue les pages essentielles à inclure dans votre projet de création de sites internet à la Réunion.

 

1.     La page d’accueil

 

C’est l’une des pages principales de votre site internet, elle doit être sobre, tape-à-l’œil et elle doit contenir votre message principal. La page d’accueil d’un site internet doit donner envie à l’internaute d’effectuer plusieurs actions :

  • En savoir plus sur vous ou sur vos prestations ;
  • En savoir plus sur vos produits ;
  • Vous contacter pour un devis ou une question ;
  • Acheter l’un de vos produits ;
  • etc.

Autant dire que si les visiteurs ne sont pas convaincus par vos contenus présents sur la page d’accueil, ils n’auront aucune envie d’en savoir plus ou d’effectuer une action.

Vous devez soigner votre design ainsi que vos contenus, il est important de donner un signal fort pour que votre site soit considéré comme « crédible » et il doit inspirer la confiance des visiteurs.

Pour cela, doivent être présentes dans le menu du site les pages principales pour que ces dernières soient accessibles en un seul clic. En bas de page, il est essentiel de retrouver des informations de contact, une section qui renvoie aux Mentions Légales et RGPD, et des liens vers vos réseaux sociaux.

 

2.     La page A propos

 

La page A propos doit présenter votre entreprise ou votre marque et elle doit véhiculer vos valeurs. C’est l’opportunité de mettre le paquet sur ce que vous avez accompli, votre historique et tout ce qui prouve que vous êtes une entreprise sérieuse et reconnue dans votre secteur d’activité.

Par exemple, dans le cas d’un photographe, il pourra parler de son parcours, de sa spécialisation dans la photographie et même présenter quelques réalisations. Il pourra également mettre en avant ses partenariats avec des magazines, des revues ou encore montrer des vidéos ou des articles dans lesquels il a été interviewé.

 

3.     La page des services ou des produits

 

Sur cette page nous montons d’un niveau, car après vous êtes présenté dans la page A propos, vous allez pouvoir présenter vos produits ou vos services. Cette page est donc cruciale, car si votre contenu est très persuasif, vous allez pouvoir convertir vos prospects visiteurs en futurs clients.

Comment mettre en place votre page services ou produits ?

Tout simplement en partant des principaux produits ou services, par exemple ceux qui se vendent le plus dans votre catalogue dans le cas d’un site e-commerce ou un service qui vous fait générer le plus de chiffres d’affaires.

N’hésitez pas à créer plusieurs pages de services ou produits. Bien catégoriser votre site internet vous permet de mieux gérer votre maillage interne et cela sera bénéfique pour votre référencement naturel.

Par exemple, pour un photographe, il est conseillé de créer plusieurs pages pour les services, comme indiqué ci-dessous :

  • Prestations de mariage ;
  • Photographies de naissance ;
  • Photographe de nature ;
  • Prestations de vidéos (cas d’un mariage) ;
  • Prestations de drone ;
  • etc.

 

4.     La page blog

 

Le blog a une fonction double sur un site internet, il permet de montrer votre expertise sur les sujets liés à votre thématique, mais aussi d’augmenter les mots clés sur lesquels votre site sera positionné.

Ainsi, votre référencement naturel sera amélioré et un signal fort sera envoyé au moteur de recherche. Grâce à un blog, votre site sera classé comme utile et vos contenus auront potentiellement plus de chance d’être présentés aux internautes que ceux de vos concurrents qui n’ont aucune stratégie de contenus.

Notez que si vous décidez de créer un blog sur votre site internet, vous devez au préalable travailler sur votre stratégie éditoriale. L’étude de votre cible, des mots clés et le ton donné à vos articles sont des éléments importants qui feront de votre blog une référence dans votre thématique.

Le calendrier de publication est un élément important également, la règle est de publier régulièrement vos articles. Vous devez donc prendre en compte le temps que vous pourrez allouer à la rédaction.

 

5.     La page contact

 

La page contact est malheureusement trop souvent négligée lors d’un projet web. Contrairement à une page « produits » qui elle sert à mettre en avant vos produits ou à déclencher une vente, la page contact elle sert à proposer différents moyens pour vous contacter.

En fonction de votre thématique, vous devez proposer au moins l’un des moyens suivants, si ce n’est pas tous d’entre eux :

  • Un formulaire de contact ;
  • Un numéro de téléphone sur lequel vous êtes joignable ;
  • Une adresse mail pour les personnes ne souhaitant pas utiliser votre formulaire.

De plus, n’hésitez pas à intégrer une carte telle que Google Maps sur laquelle vous pourrez indiquer ou votre boutique physique est située, dans le cas d’un site e-commerce par exemple. Certains visiteurs voyant la proximité de votre magasin pourront ainsi venir vous voir directement.

Toujours dans le cas d’un site e-commerce avec une boutique physique, vos horaires d’ouvertures seront très utiles aux internautes, car ces derniers sauront à quel moment ils pourront vous contacter, voir même quand ils pourront venir en magasin.

 

Proposez des adresses mail alternatives

 

Vous avez un business avec plusieurs services ou départements ? Proposer des adresses mail pour chaque service est un très bon moyen d’orienter vos prospects ou vos clients. Ils pourront écrire directement aux services concernés et vous gagnerez du temps à gérer votre flux de prospect ou votre service après-vente.

 

6.     Les mentions Légales

 

Les Mentions Légales sont obligatoires dans le cadre d’un site internet. Cette page doit donner des informations sur le propriétaire du site, l’hébergeur, les conditions générales d’utilisation du site et des services proposés, etc.

Les Mentions Légales doivent contenir aux moins 11 sections :

 

  1. Présentation du site ;
  2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés ;
  3. Description des services fournis ;
  4. Limitations contractuelles sur les données techniques ;
  5. Propriété intellectuelle et contrefaçons ;
  6. Limitations de responsabilité ;
  7. Gestion des données personnelles ;
  8. Liens hypertextes et cookies ;
  9. Droit applicable et attribution de juridiction ;
  10. Les principales lois concernées par les Mentions Légales ;
  11. Crédits et photos.

 

Il existe des générateurs automatiques gratuits pour les mentions légales d’un site Internet. La plupart du temps il suffit de renseigner un formulaire avec tous les éléments demandés et vos Mentions Légales vous sont ensuite envoyées par mail.

Par exemple, vous pouvez utiliser le générateur du site Subdelirium.

 

7.     La page des politiques de confidentialités ou RGPD

 

RGPD : Réglementation générale sur la protection des données

La loi sur le RGPD est entrée en vigueur le 25 mai 2018. Ce règlement s’applique aux entreprises qui collectent, traitent et stockent les données personnelles des ressortissants européens. Au 25 mai 2018, un e-commerçant par, exemple, doit pouvoir justifier de l’ensemble des traitements des données collectées sur son site internet.

Le RGPD s’applique uniquement pour la vente des services ou produits aux clients ressortissants européens.

 

Il y a trois conditions indispensables à respecter pour le RGPD :

 

  1. Justifiez de l’ensemble des traitements des données via un registre des consentements ;

Pour cela, vous devez lister et répertorier les contacts, les créations de comptes, les inscriptions aux newsletters avec dates d’inscription et dates de suppression lors des demandent de désabonnement.

2. Expliquez à vos clients de l’utilisation qui sera faite des données que vous leur demandez ;

Par exemple, pourquoi vous récoltez l’âge d’une personne et que faites-vous de ces informations ?

3. Informez vos clients en cas de ‘fuite’ des données, lorsque votre site est hacké par exemple.

Cas concret du RGPD à titre d’exemple :

  • Un de vos clients se désabonne de votre newsletter commerciale, vous devez pouvoir lui fournir la preuve de son désabonnement s’il vous en fait la demande ;
  • Vous utilisez des techniques de retargeting ? Vous devez en informer vos clients qui doivent explicitement en accepter les conditions ;
  • Votre site est hacké ? vous disposez de 72h pour informer vos clients.

 

Comment mettre en place le registre des consentements ?

 

Les entreprises devront documenter toutes les mesures et toutes les procédures utiles pour assurer à tout moment la protection des données qu’elles stockent. Un registre détaillé des traitements devra être obligatoirement conservé non seulement par le responsable du traitement, mais également par ses éventuels sous-traitants. Ce registre devra pouvoir être mis à disposition des autorités de contrôle à tout moment.

Votre page RGPD doit donc indiquer tous ces éléments en donnant une procédure claire et précise pour chaque étapes ou demandes listée ci-dessus.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations ?

Souscrivez à notre Newsletter

Souscrivez à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest