Grâce à notre acquis dans la création de site e-commerce et les différents retours d’expérience de nos clients, nous avons choisi de lister pour vous quelques-unes des sources d’échec lors de la mise en place d’une boutique en ligne. Certes, il est simple de se lancer dans ce business en ligne, mais il est difficile, voire impossible de faire durer son projet à long terme sans mettre en place une véritable stratégie.

La raison est que la concurrence est rude sur Internet et selon la dernière statistique, on compte plus de 164 000 sites marchands en France.

Dans cet article, découvrez les 7 erreurs courantes des entrepreneurs et nos conseils à suivre pour rater le lancement d’un projet e-commerce !

 

Ne pas définir un projet sur le long terme

Beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans la vente en ligne en étant motivés par la possibilité de gagner rapidement des revenus, et cela en créant gratuitement un site web. Si certains d’entre eux réussiront à générer un peu de revenus, la plupart abandonneront à l’issue de la première année.

En effet, de nombreux paramètres doivent être pris en compte et la mise en œuvre d’une boutique en ligne est quelque chose à prendre très au sérieux. Un projet e-commerce doit être basé sur une passion ou sur un secteur d’activité bien maîtrisé.

Après avoir posé les bases de votre projet, vous devrez affiner votre idée pour qu’elle soit claire et précise. Pour cela, il est nécessaire de faire une étude de marché, en listant les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces de votre projet.

 

Ne pas faire une étude de marché

Même si votre entourage vous dit que votre idée est révolutionnaire, ce n’est pas une raison pour ne pas faire une étude de marché. Et pour cause, vous devrez avoir une estimation de la taille du marché, du chiffre d’affaires prévisionnel que vous pourrez dégager et un retour sur investissement estimé.

Ne pas faire une étude de marché est une erreur qui peut s’avérer fatale, car les risques sont nombreux :

  • Proposer un produit qui n’a pas suffisamment de demandes sur le marché
  • Choisir un domaine d’activité saturé sur lequel la concurrence est trop forte
  • Mal spécifier son besoin (nombre de ventes par jour, réputation en ligne, etc.)

Plus vous négligez l’importance d’une étude de marché, plus votre boutique en ligne ne survivra pas plus d’un an. D’ailleurs, de nombreux outils en ligne vous permettent de réaliser cette étude (Google Adwords, Google trends, Facebook Ads, etc.). Ils vous permettent d’évaluer si votre projet a des chances de produire un nombre assez important de ventes et donc de générer des revenus.

 

Négliger l’analyse concurrentielle

On oublie souvent l’importance de cette analyse concurrentielle. Ne pas connaître ses concurrents au début de son activité en ligne est également une source d’erreur.

Vous devez connaître le nombre exact de concurrents sur votre marché, la taille de chacun d’entre eux, les prix qu’ils appliquent, etc.

Un conseil est de renseigner ces différents éléments dans un tableau en créant un comparateur de prix par exemple. Ainsi, vous pouvez facilement adapter vos offres par rapport aux différents scénarios qui peuvent se présenter.

De plus, ne vous concentrez pas seulement sur les concurrences directes. Pensez également à suivre de près vos concurrents indirects.

 

Ne pas définir son client type

Dans cette section vous aurez besoin de quelque notion en webmarketing. En faisant quelque recherche sur internet, vous aurez une idée générale de ce que pourrait vous apporter ces notions dans la mise en place de votre projet.

Mais revenons à nos clients types. Définir une cible vous permettra de centraliser vos efforts et votre investissement. Pour bien démarrer un projet e-commerce, la première chose à faire est de déterminer le type de clientèle que vous souhaitez attirer. La méthode des persona s’avère efficace pour faire une analyse sectorielle des profils clients (âge, sexe, niveau de vie, niveau d’étude, etc.).

Quoi qu’il en soit, ne pas définir vos personas est une mauvaise décision. Cela fait partie des  erreurs classiques dans de nombreux projets web. D’autant plus que cette étape doit se faire en amont de toute création de site web. D’ailleurs, il est impossible de cibler votre étude de marché ou d’affiner vos offres sans avoir défini préalablement votre client type. C’est la meilleure façon d’assurer la pérennité de votre activité en ligne.

 

N’avoir aucune stratégie marketing

En e-commerce, vous devrez apporter des réponses spécifiques aux internautes, aux mobinautes et aux clients étrangers. Le fait de ne pas définir votre stratégie marketing pour chacune de ces catégories de cible est une erreur impardonnable en e-commerce.

Certaines questions peuvent cependant vous aider à la mise en place de votre stratégie : Quelles sont les requêtes des internautes dans votre domaine d’activité ? Que recherchent les internautes sur les sites de vos concurrents ? Quels sont les moteurs de recherche les plus utilisés sur les sites de vos concurrents ? Quels sont les terminaux les plus utilisés dans votre domaine d’activité (desktop, tablette, smartphone) ?

 

Ne pas allouer un budget de départ

Lors de la création d’un site e-commerce, ne pas définir un budget pour chacun des postes de dépense risque de faire tomber votre projet à l’eau. Quels sont ces postes de dépenses ? Il s’agit de l’aspect technique, du marketing et de la logistique.

La mise en place d’un site e-commerce fait appel à des compétences techniques en développement, mais également en marketing. La meilleure façon de réussir son projet est de faire appel à une agence web spécialisée en création de site internet, un cabinet de conseil expert en e-commerce ou alors un freelance.

Vous devez scinder votre budget en 2 parties :

  • La création de votre site e-commerce
  • L’acquisition de notoriété via des campagnes web marketing

Il sera pertinent d’étudier la possibilité de lancer votre projet en mettant certains de vos produits en vente sur des places de marché. Cela vous permettra de voir rapidement l’appétence du public pour vos produits.

Enfin, pensez  à allouer un budget pour la maintenance et les mises à jour de votre boutique en ligne.

 

Ne pas rédiger un cahier des charges

Pour créer un site e-commerce, il faut rédiger un cahier des charges dans lequel se trouve toutes les spécificités de votre site (l’objectif du site, les contenus, la charte graphique et éditoriale, l’arborescence, le nom de domaine, l’hébergement, la gestion du contenu, les délais, etc.).

À son tour, votre prestataire doit fournir un cahier des spécifications qui doit confirmer ou décliner la faisabilité de votre projet. Dès la rédaction du cahier des charges, il est conseillé de penser à tout, même aux petits détails :

  • Quel nom de domaine choisir ?
  • Faut-il communiquer ou ne pas communiquer sur les réseaux sociaux dès le début de l’activité ?
  • Faut-il confier la gestion de son tableau de bord à un tiers ou non ?
  • Quel moyen de paiement proposer à ses clients ?

Autant de questions qui doivent être répondues pour bien rédiger votre cahier des charges.

L’idéal serait de vous faire accompagner dans votre projet par un prestataire. Vous définissez vos besoins et ce dernier vient vous montrer comment les préciser sur ce document. Nous espérons que ces conseils à suivre pour un projet e-commerce vous aideront à ne plus commettre des erreurs !

 

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations ?

Souscrivez à notre Newsletter

Souscrivez à notre Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest